La Naturopathie

NaturopathieLa naturopathie est un système de santé complet et cohérent qui met l’accent sur la stimulation des mécanismes naturels d’auto-guérison du corps.

Elle est reconnue et remboursée par l’assurance maladie dans plusieurs pays, notamment en Allemagne où le diplôme est délivré par la ministère de la santé.
La France accuse  un retard dans la reconnaissance de cette médecine alternative, bien qu’un nombre croissant de mutuelles proposent le remboursement des consultations.

J’ai récemment (2012) obtenu mon diplôme de praticien naturopathe et je vais partager avec vous l’introduction de mon mémoire, afin de poser les bases et mieux appréhender les prochains articles sur la santé au naturel.

Définition

  • L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la définit ainsi :
    « La naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ».
  • Selon la Fédération Française de Naturopathie (FENAHMAN) :
    « La Naturopathie, fondée sur le principe de l’énergie vitale de l’organisme, rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale et repose sur les 10 agents naturels de santé. Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu, sa qualité de vie, ainsi qu’à permettre à l’organisme de s’auto régénérer par des moyens naturels »
  1. Alimentation
  2. Activité physique
  3. Bien-être psychique
  4. Hydrologie
  5. Techniques respiratoires
  6. Phyto et aromatologie
  7. Techniques manuelles
  8. Techniques de réfléxologie
  9. Techniques énergétique
  10. Techniques de rayonnements
  • L’un des pères de la naturopathie, Pierre Valentin MARCHESSAU disait :
    « Notre art est nourri par une philosophie ainsi que des concepts qui puisent leurs racines dans les fondements même de la médecine Hippocratique. »
  1. Elle est basée sur 7 principes :
  2. D’abord ne pas nuire (« primum non nocere »)
  3. La nature est guérisseuse (« vis medicatrix naturae »)
  4. identifier et traiter la cause (« tolle causam »),
  5. traiter la personne globale
  6. le thérapeute est un éducateur (« docere »)
  7. la prévention est la meilleure des cures
  8. établir la santé et le bien-être.

Je résumerai le tout avec ces quelques lignes :
Le naturopathe est un « éducateur de santé », un accompagnateur, qui a un rôle pédagogique à jouer dans la responsabilisation de la personne par rapport à sa propre santé. A l’aide de moyens naturels il vise à rétablir les capacités d’auto-guérison de l’organisme.

Statut légal et déontologie

L’OMS classe la naturopathie comme étant la troisième médecine traditionnelle du monde. Inscrite comme médecine complémentaire par le Parlement Européen et agréée comme médecine traditionnelle par l’Unesco, la naturopathie est un système de santé complet et cohérent:

  • est normalement et officiellement fiscalisé et programmé dans la nomenclature de l’I.N.S.E.E.,
  • est répertorié par l’Agence Pour la Création d’Entreprise (A.P.C.E.) relevant du Secrétariat d’Etat aux PME au commerce et à l’artisanat,
  • est également répertorié depuis 1968 par le Bureau International du Travail (BIT) relevant de l’ONU (n° CITP-68-BIT : 079.90 – enregistrement n°34)

Depuis la Résolution Européenne (Collins & Lannoye – A4-0075/97) du 29 mai 1997, la naturopathie fait partie des médecines non conventionnelles pour lesquelles les états membres sont invités à s’accorder en termes d’évaluation, enseignement et réglementation des professionnels.
L’étude la plus complète a été réalisée par maître Isabelle Robard, spécialiste en droit international de la santé, avocate au Barreau de Paris et juriste de la FENAHMAN.

Il est tout de même bon de rappeler que :

  • Le naturopathe n’intervient en aucun cas en lieu et place du médecin pour ce qui concerne le diagnostic ainsi que pour toute pathologie infectieuse, lourde ou lésionnelle.
  • Il ne s’autorise jamais à modifier ou supprimer un éventuel traitement médical en cours.
  • Il se doit d’orienter les cas graves vers le corps médical allopathique compétent.
  • Comme pour les autres professions de santé, le Naturopathe est tenu au secret professionnel, les informations données par le consultant au cours d’une séance ne pourront être divulguées, y compris à sa famille ou à des tiers

Naturopathie et Science

La naturopathie allie les connaissances scientifiques modernes aux formes traditionnelles et naturelles de médecine; une connaissance approfondie des mécanismes du corps humain, de l’alimentation et des principes actifs que nous offre la nature.

Plusieurs techniques et approches utilisées en naturopathie ont fait l’objet d’essais cliniques, démontrant leur efficacité : nutrition, balnéothérapie, phytothérapie, aromathérapie, etc.

La phytothérapie (littéralement « traitement par les plantes ») qui a fait l’objet d’un grand nombre d’études scientifiques, est à l’origine de la fabrication des médicaments de synthèse. Exemple avec l’acide salicylique extrait du saule blanc qui est le précurseur de l’aspirine (acide acétylsalicylique).
Vidal a édité le Le guide des plantes qui soignent avec des références d’études et dans quels médicaments se retrouvent ces plantes; et la liste est longue.

Certaines techniques complémentaires comme la réflexologie plantaire, l’énergétique ou l’homéopathie sont soumises à controverses, mais peu importe, les résultats sont là et tout ça dans l’intérêt de la personne qui consulte.

PS: Suite à de nombreuses demandes, j’ai décidé de partager librement mon mémoire de fin d’études qui porte sur le sevrage tabagique.
Gardez en tête qu’il a été rédigé en 2012 avec un angle de vue naturopathique et mes connaissances de l’époque.
Il reste cependant juste et d’actualité, mais gagnerait à être complété par les dernières découvertes sur les mécanismes de l’addiction et l’intérêt de l’hypnose.
Mémoire IFSH – Sevrage tabagique – Sébastien DUFOURCQ

54 Réponses à “La Naturopathie”

  1. Bonjour,
    Je souhaite entamer une formation de naturopathe, mais je n’arrive pas à faire le tri sur le web entre toutes celles qui sont proposées. Les durées et tarifs sont très différents. Qu’elle formation avez-vous suivi ? En êtes vous satisfait ? Que me conseilleriez-vous ? Merci d’avance pour vos réponses… MV

    • Bonjour,

      D’un point de vue légal la reconnaissance est la même pour chaque école; le choix doit donc se porter sur sa réputation et sa capacité à former correctement de futurs thérapeutes.

      Il existe la Fédération Française de Naturopathie (FENAHMAN) qui oeuvre à la reconnaissance de la naturopathie et propose un tronc commun ainsi qu’un examen fédéral. Les écoles qui le souhaitent et qui respectent les critères fixés, peuvent y être affiliées. C’est un gage de qualité mais il ne s’agit cependant que d’une association loi 1901 fondée par Daniel KIEFFER (directeur du CENATHO) et aujourd’hui présidée par Frédéric BOUKOBZA (directeur d’ISUPNAT) . Certains lui reproche d’être juge et partie, et de « casser » la concurrence en imposant aux écoles affiliées de s’aligner sur un même volume d’heures (au risque de gonfler le nombre d’heures par module ou de rajouter des modules plus ou moins utiles pour combler) qui s’accompagne d’une hausse tarifaire.

      J’ai été formé par l’IFSH (Institut Français des Sciences de l’Homme) et en suis pleinement satisfait (http://www.ifsh.fr)
      Échangez avec des élèves ou anciens élèves des diverses écoles pour vous faire un avis. Il faut éviter les organismes non spécialisés dans la naturopathie.qui vendent des « formations » low-cost par correspondance.

      Peu importe votre choix, c’est votre implication et tout ce qui ne s’apprends pas sur les bancs de l’école qui feront la différence 😉

      Cordialement

  2. julien

    Bonjour,
    merci pour cet article, je suis actuellement en formation à l IFSH, et votre commentaire ci-dessus me rassure.
    Au sujet de la rédaction du mémoire, quel conseil pourriez-vous me donner?
    Merci

    • Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      En ce qui concerne le mémoire, le choix du sujet est très important. Plus votre intérêt pour celui-ci est grand plus vous serez à même de rendre une bonne copie.
      Pensez d’abord à la structure logique du mémoire avant de plonger dans les détails; par exemple:
      Introduction (le pourquoi du mémoire, du sujet, rappel des bases naturopathiques,…)
      Description de la pathologie, domaine traité,etc…
      Approche naturopathique (qui peut être sub-divisé par module phyto, aroma, alimentation,…)

      Si j’avais un conseil, ce serait vraiment celui-ci, bien structurer l’information avant de se lancer car on se perds rapidement dans la masse d’information et on ne sait plus où s’arrête le mémoire…Et à a fin on pourrait en écrire un livre 🙂

      Si vous le souhaitez, je peux partager avec vous mon mémoire.

  3. Bonjour,
    Je suis en 1ère année de naturo par correspondance via l’école FLMNE. Je dois également rédiger un mémoire et on me dit que je peux commencer maintenant. Du coup je m’interroge: Doit on choisir le sujet sur une pathologie ou bien est-ce que le sujet peut traiter d’autre chose, comme de la naturo dans un milieu social spécifique …?
    Ensuite, combien de pages / mots doit il contenir environs…?
    Est-il possible de voir un plan structural de votre mémoire?
    Merci d’avance pour votre réponse, et aussi de nous aiguillier là dessus car on ne trouve pas beaucoup d’infos sur internet!

    • Bonjour Lucile,
      Le sujet peut être une pathologie, une spécialité, une catégorie d’âge ou milieu particulier…faites valider le sujet par votre école avant d’entamer la rédaction.
      Exemples: La femme enceinte, les nourrissons, enfants, personnes âgées…
      Le sportif, le diabétique, etc….
      Je vous envoi quelques infos complémentaires par e-mail.

  4. catherine

    Bonsoir Sébastien
    Je suis actuellement en formation à l’IFSH. J’angoisse à penser à l’approche de l’examen de fin de 1ere année même s’il n’y a pas de conséquences je le présente surtout pour savoir où j’en suis. Ce qui m’inquiète le plus c’est le mémoire je ne sais pas comment l’aborder et aimerais m’y atteler des la rentrée. J’ai lu les conseils donnés à Julien . Quel plan utiliser. J’ai déjà une idée mais est on obligé de parler phyto, aroma, oligo ?.

    • Bonjour,
      Les conseils restent les mêmes que ceux données plus haut. Il n’est pas forcément nécessaire d’aborder tous les modules de la naturo (surtout si ce n’est pas en relation avec votre sujet), mais n’hésitez pas à faire valider votre sujet/plan par votre responsable de formation.
      Exemple: Je ne pense pas avoir parlé d’alimentation ou hydrothérapie dans le cas de mon mémoire sur le sevrage tabagique..

  5. Céline FAU

    Bonjour,

    Merci pour ce partage d’informations. Je souhaite rentrer en formation IFSH naturopathe. Je souhaitais faire la formation en une seule année. Pourriez vous m’indiquer s’il est nécessaire d’avoir un bon niveau en biologie et sciences. J’ai fait un master 1 en anthropologie sociale … bien loin de la biologie. Pensez vous que je me me mette en difficulté si je fais la formation en une seule année? Y’a t il des stages pratiques auprès de professionnels à réaliser?
    Merci

    • Bonjour,
      Avec mon diplôme d’ingénieur, j’étais loin de la biologie; mais c’est tout à fait faisable avec de l’implication. Beaucoup de notions seront nouvelles et au-delà des cours, cela nécessite d’investir du temps et dépendra aussi de vos capacités d’apprentissage.
      Disons que c’est faisable sur un an, si vous avez suffisamment de temps en dehors…ce sera d’autant plus difficile si vous devez gérer de front votre boulot, votre vie de famille, votre formation.
      Au dernières nouvelles il n’-y avait pas de stage à réaliser, mais si l’occasion se présente, ne pas passer à côté.

  6. Nathalie

    Bonjour Sébastien,

    D’abord merci pour les informations de la page ci-dessus. J’envisage de suivre plusieurs modules de formation à l’ISFH, dans un premier temps dans un but personnel, mais plus si affinités … car ce sujet m’intéresse depuis longtemps. Toutefois, je vais suivre ces cours à distance, ma vie de famille n’étant pas compatible à un suivi en salle et par ailleurs il n’y a pas de centre à Lille où j’habite. J’ai lu plusieurs commentaires désapprouvant de suivre les formations ISFH, et notamment les cursus à distance. Je ne sais quel type de cours vous avez suivi mais vous semblez satisfait et cela me rassure sur la qualité de ces formations en général. Merci donc !

  7. bonjour sébastien,**

    bonjour sebastien,

    je suis en formation à l’IFSH et j’aimerai savoir si tu as trouvé l’intégralité de tes informations pour préparer ton mémoire sur internet ou sur un support bibliothèque.
    Pour moi les deux me semblent utiles , mais si l’un prime sur l’autre, je choisirai celui qui convient le mieux.

    merci si tu as une réponse à m’apporter

    • Bonjour,
      Pour ce qui est des sources: livres, articles, magasines spécialisés, support de cours, retour d’expérience personnelle ou de professionnels,…
      Comme on lit beaucoup de bêtises, il vaut mieux s’assurer du sérieux d’un article et jeter un oeil aux études citées (il vaut mieux citer une étude qu’un article).
      Internet c’est bien pour la rapidité et la diversité, mais cela nécessite un gros travail de filtrage.

      • Bonjour Sébastien.
        Je vais reprendre un peu la même question que tout le monde.
        Je cherche une formation de naturopathe par correspondance depuis plusieurs mois. J’ai lu des tonnes de choses sur internet et comme par hasard, très peu de praticiens se prononcent sur les formations par correspondance. Je souhaiterais suivre la formation à l’Ifsh. Pourriez-vous me dire si vous avez pu vous installer à l’issue de cette formation? Merci d’avance. Lise

        • Bonjour,
          J’ai suivi la formation de l’ifsh mais en présentiel sur Toulouse. Mon projet professionnel n’était pas de m’installer à l’issu de la formation, j’exerce donc toujours mon métier d’ingénieur. Je continu à me former, expérimenter et partager.
          Une bonne partie de ma promotion exerce aujourd’hui en cabinet.
          Il faut être lucide sur le fait qu’au delà des connaissances en naturopathie, il faut pouvoir être en mesure d’exercer en libéral et être à la fois son patron, employé, service de communication, comptable,…de plus la relation à l’autre et être un thérapeute ne peut se résumer à quelques bouquins.

          Je sais que les supports de cours pour la formation par correspondance sont plus étoffés pour compenser l’absence de formateur.
          Peu importe la discipline, je pense que toute formation ne peut être que plus complète lorsqu’on assiste à un cours avec des intervenents spécialisés, sans compter sur les questions et le partage avec le reste du groupe.
          Cependant, il est possible de se former par correspondance mais cela nécessite tout de même un gros investissement personnel et la faculté d’aller chercher l’information et de la vérifier par soi-même; ne pas s’arrêter à ressortir « bêtement » ce que l’on aurait appris par cœur sans pouvoir le justifier ou argumenter auprès des clients ou professionnels de santé.

          Bonne continuation

  8. Bonjour,

    Je suis actuellement en cours de naturopathie dernière année et je voulais savoir si tu pouvais partager ton mémoire afin de m’aiguiller sur le plan?
    Merci de me l’envoyer par mail si possible.

    Cordialement

  9. Schulz

    J’aurais aimé pouvoir consulter votre mémoire en sachant que le mémoire que j’envisage est sur un sujet qui j’espère ne m’embarquer a pas sur des terrains pentus…. J’aurais aimé voir comment tu as présenté ton mémoire , l’introduction, la cońclusion….merci d’avance

  10. CHIARELLI

    Merci pour votre articles ainsi que les réponses pour chaque intervenants qui nous sont bien utiles , je me suis inscrite à l ifsh de lyon je lis pas mal de bouquins histoires de me préparer un peu avant les cours auriez vous des livres à me conseiller en particulier qui sont indispensables à notre futur métier .Merci d’avance

    • Bonjour,
      Un certain nombre de livres nous ont été conseillés durant la formation:
      Un bon livre d’anat-physio (Marrieb), de nutrition (L’alimentation ou la 3ème médecine), sur les HE (l’aromathérapie exactement), de phytothérapie (Traité de phytothérapie clinique)…
      Je n’ai pas aujourd’hui un livre « indispensable » à conseiller en particulier.
      Par contre, ne pas prendre pour argent comptant une simple affirmation si elle n’est pas étayée: certains (beaucoup) de livre sur la naturopathie traitent par exemple des protéines de façon erronée car souvent enseigné ainsi (mythe des protéines incomplètes et tout ce qui en découle comme la nécessité d’association céréales/légumineuses…)

  11. pascale

    bonjour, pouvez vous s il vos plait me dire quel niveau scolaire faut il pour suivre les cours de naturotherapie ? l isfh de nice propose les 2 ans en 1. Qu en pensez vous ? à propors du mémoire, est ce qu une liste de sujets est proposée ?

    • Bonjour,
      Les formations de l’IFSH sont ouvertes à tous dans un but personnel ou professionnel (je sais que certaines écoles exigent un niveau BAC).
      J’ai fais la formation en 2 ans et je dois dire que c’est assez intensif et que l’investissement personnel et le travail à la maison prennent du temps et de l’énergie. C’est courageux de vouloir le faire en 1 an…disons que si vous avez déjà une vie personnelle et professionnelle chargée, il est difficile d’assimiler, de lire à côté,…
      A l’époque il n’y avait pas de liste de sujets proposés, cependant on nous cite quelques exemples pour nous aider à faire notre choix qui doit ensuite être validé par l’école.

  12. charrondiere

    bonsoir
    je viens de finir les examens de deuxième année ifsh naturopathie et le passage de la rédaction pour le mémoire , serait-il possible de lire votre mémoire en vous remerciant salutation

  13. Bonjour,
    Merci pour vos témoignages. Je suis actuellement en formation à l’IFSH.
    Est-il possible d’obtenir des informations sur votre mémoire, afin d’avoir une idée plus précise de la façon de le mener ? Merci d’avance.

  14. Bonjour je viens de démarrer a l ifsh Lyon ,je suis en reconversion avez vous une méthode de travail à me transmettre en quelques mots j’ai repris mes notes approfondis les sujets du premier week end tout me semble hyper important pourtant il va bien falloir synthétiser tout ça??? par des fiches ? merci de vos conseil précieux
    bonne journée

  15. Caroline

    Bonjour et merci pour votre blog!

    Le fait que l’IFSH propose une formation qui n’est pas reconnue par l’OMNES pose t’il un pb au niveau des assurances?
    Cela a t’il été gênant pour les étudiants de votre cursus qui se sont établis en cabinet?
    J’envisage une formation qui allie des stages le weekends et des cours en e-learning, et je me pose pas mal de questions…

    Je vous remercie par avance du temps que vous prendrez à me répondre.

    Caroline.

    • Bonjour,

      L’OMNES est une association, au même titre que la FENAHMAN dont j’ai détaillé le concept un peu plus haut dans les commentaires. Etre adhérent ou non de ces associations n’empêchent en rien l’installation et l’exercice de la naturopathie. Certaines écoles ont d’ailleurs refusé l’affiliation à ces groupements professionnels pour des raisons éthiques.

      L’IFSH est désormais agrée par l’APNF (Association Professionnelle des Naturopathes Francophones). Elle propose un annuaire des praticiens agrées, une aide à l’installation et une liste d’assurances professionnelles et juridiques à ses adhérents; et la possibilité de remboursement des séances par les mutuelles proposant cette option.

      Je vous invite à vous rendre sur le site de l’APNF (http://www.apnfma.org/) et éventuellement prendre contact avec les responsables de formation de l’IFSH.

      Merci d’être passée sur mon blog et bonne continuation !

  16. schembri magali

    bonjour,
    je suis en 1ere annee de naturopathie a l’ifsh de nice.
    en pleine reflexion quant a la realisation de mon memoire , je n’en ai jamais redige.
    je me demendais et je pense que c’est possible , est-ce que je pourrais consulter le votre .
    ca me serait d’une grande aide .
    merci d’avance de l’attention portee a ma demande.
    tres cordialement .magali

  17. fabiaine

    Bonjour,
    Je suis un peu dans la même situation que Magali. Je suis devant ma feuille blanche et mes notes et je ne parviens pas à commencer la rédaction et la mise en forme… Pourrais je consulter le vôtre, s’il vous plait ?
    Je vous remercie.
    Bien cordialement.

  18. ASTIC

    Bonjour et tout simplement merci pour votre blog, on y trouve des informations intéressantes et encourageantes. Je suis actuellement travailleur social mais sans emploi et souhaite m’orienter sur une formation en naturopathie sur l’ifsh de Lyon, la formation accélérée me plait bien. Pensez vous qu’elle puisse se mener avec une activité professionnelle à mi temps par exemple?

    • Bonjour,

      Comme je l’ai dis un peu plus haut :
      « J’ai fais la formation en 2 ans et je dois dire que c’est assez intensif et que l’investissement personnel et le travail à la maison prennent du temps et de l’énergie. C’est courageux de vouloir le faire en 1 an…disons que si vous avez déjà une vie personnelle et professionnelle chargée, il est difficile d’assimiler, de lire à côté,… »

      A l’époque, je venais de démarrer dans un nouvel emploi à plein temps et mon temps libre était soigneusement organisé pour pouvoir cumuler toutes mes activités.

      En fonction de vos capacités d’assimilation, de votre temps et surtout de votre motivation, il est tout à fait possible de le faire sur 1 an.
      Le tarif est cependant le même que sur 2 ans et cette formation se compose de 12 modules sur 20 week-ends en 1 année d’étude.

      A vous de voir selon votre projet professionnel et votre propre calendrier. D’autres personnes ont fait le choix de faire 2 années en 1 et avec du travail s’en sont très bien sorties.

      Merci de votre visite !

  19. Carol

    Bonjour Sébastien,

    Je suis tombée sur votre site en faisant des recherches sur l’école IFSH, je souhaites me reconvertir en tant que naturopathe cet univers me passionne, le fait qu’il y ait des cours le week end serait adaptée pour moi car pour le moment je ne peux quitter mon emploi, travailler semaine et week-end ne me fait pas peur j’ai été jusqu’au master 1 de droit ainsi.

    J’ai toujours entendu dire que pour pouvoir pratiquer et notamment aussi pour pratiquer dans des centres et même au niveau assurance si il y a un souci avec quelqu’un que nous devons absolument prendre une école affiliée Fenahman ?

    Par ailleurs, l’écrit n’est pas ma plus grande qualité du coup je crains beaucoup pour le mémoire.

    Merci à vous

  20. Bonjour,
    J’aborde le sujet de la Fenahman un peu plus haut dans les commentaires. C’est une simple association qui n’a pas autorité sur la naturopathie en France. Elle milite pour une reconnaissance officielle, propose un tronc commun et un examen fédéral.
    L’IFSH est désormais agrée par l’APNF (Association Professionnelle des Naturopathes Francophones) qui propose les mêmes services d’assurance, protection juridique et aide à l’installation.
    Quant au mémoire, ne vous arrêtez pas à ça, vous pourriez vous surprendre.

  21. Carol

    merci pour votre reponse.

    j ai lu aussi qu il faudrait avoir 1200 heures de cours pour pouvoir pratiquer et si on n as pas ces 1200 heures compenses avec des stages avant de pouvoir pratiquer.

    Qu en est il vraiment ?

    Merci

    Carol

  22. En toute légalité, on peut exercer en tant que Naturopathe avec 0 heure de formation et aucun certificat.
    La Fenahman a été crée par un directeur d’école de naturo qui essaye d’inscrire sa formation (1200h) comme une référence sur laquelle il faudrait se calquer. Certes il est important d’etre bien formé et un tronc commun serait un gage de qualité mais pour l’instant aucune exigence sur le contenu donc c’est un fourre-tout qui permet de vendre des heures donc des formations plus chères.

  23. carol

    super merci beaucoup pour vos reponses, cela correspond bien a ce que je souhaites et de pouvoir faire l ecole en week end meme si ca va etre dur me convient cela m evite de quitter mon emploi pour le moment. est il facile egalement de trouver des stages car je pense que cela peut etre que benefique pour notre suite.

    merci en tout cas et desole de vous poser toutes ces questions.

  24. Sophie

    Merci pour le partage de ton mémoire je suis étudiante 1 ère année à l’ifsh de Lyon cette année à été très dense comme tu le sais je ne suis pas encore au stade du mémoire mais ca donne une idée 🙂

  25. laura

    Bonjour
    j ai une licence de sciences humaines socio et je travaille dans une administration. J ai toujours voulu enseigner mais je m intéresse aussi aux bénéfices des plantes. Je souhaite savoir si vous pouvez me enseigner

  26. bonjour
    Merci pour votre article et de partager votre parcours.
    Etant en pleine reflexion sur le type de formation choisir je me tate entre la formation en un an à l’institut Euronature Lyon ou une formation en week end sur deux ans et demi.
    Ce qui me surprend c’est que vous dites que pour une formation de deux ans le travail est conséquent alors j’imagine pour une formation d’une année !
    J’aime beaucoup ce qui se rapporte à la naturopathie et ai déjà suivi quelques cours avec une naturopathe agréée ds ma région. Cependant je manque de motivation personnelle pour pratiquer les règles hygiénistes (étant très mal entourée) ainsi que les revisons des cours.

    J’imagine pouvoir suivre un cursus sur deux ans et demi mais redoute la routine une fois rentrée chez moi. :-/

    Bonne journée et merci de m’avoir lu.

    PS : pourrais je bénéficier de la lecture de votre mémoire ?

  27. Bonjour,

    Félicitations pour toute cette aide apportée à chaque personne inquiète; c’est honorable !

    J’ai 20 ans et je souhaiterais me lancer dans la naturopathie. Cependant, j’ai peur des débouchés et j’hésite à faire d’autres études pour me lancer ensuite en plus comme naturopathe.

    Quels sont les débouchés et comment est l’école IFSH ? La formation est elle suffisante pour pratiquer ?

    Merci beaucoup d’avance !

    Alice

    • Bonjour,
      Le marché de la santé et du bien-être est en plein essor, mais est également de plus en plus concurrentiel.
      Etre compétent dans son domaine est un minimum requis mais n’est plus suffisant, l’entrepreneuriat est quelque chose qui s’apprend: définition de l’offre, étude de marché, business plan, statuts juridiques, fiscalité, comm/marketing,…
      Ceux qui souhaitaient se lancer suite à la formation ont pu le faire, mais il faut y mettre les efforts nécessaires et continuer à se former tout au long de sa carrière pour monter en expertise.
      J’ai pour ma part poursuivi une carrière d’ingénieur avant de pouvoir financer cette formation et n’ai donc pas la même pression que certains, pression qui peut s’avérer fatale si la personne voit ça comme une reconversion ou un choix de carrière « facile ».
      Comme n’importe quelle orientation professionnelle, c’est la passion qui doit guider votre choix, les efforts consentis et la réussite en dépendra.
      Bonne continuation

  28. Bonjour Sébastien,
    Merci pour ce blog très constructif, à la différence de certains forums de discussion qui embrume le cerveau et nous laisse avec nos questions!!!
    Moi, j’ai juste une hésitation entre 2 écoles:
    – Le CNR André Lafon, formule stages 3 jrs w-e + 1 semaine université d’été, sur 3 ans. Après étude du cursus, je pense que cette école corresponds à mes attentes, de plus avec une antenne sur Rennes à 45mn de chez moi.
    -Le IFSH à NANTES, cursus plus cours sur 2 ans, qui semble aller à l’essentiel avec possibilité de poursuivre et d’approfondir sur d’autres matières, après ses 2 ans.
    Etudier la naturopathie, est pour moi très important, car c’est un métier qui m’intéresse depuis toujours, utilisant moi même certaines techniques, lisant différents ouvrages et ayant moi-même consulté. D’où pour moi l’importance du choix de l’école, car je ne veux pas avoir des cours de  » remplissage ». J’ai besoin de théorie et de PRATIQUE.
    Avez-vous un avis sur le CNR André Lafon?
    Je vous remercie de votre attention.

  29. sdufourcq

    Bonjour Christine,
    Merci pour votre message.
    Vous êtes la mieux placée pour faire ce choix, mais voici ce que je peux dire:
    Le CNR d’André Lafon me semble très bien tant niveau contenu que dans l’approche et je n’ai jamais eu écho d’un retour négatif.
    Sur le site, il est précisé qu’ils donnent la priorité à l’étude de la sphère psycho-émotionnelle; en pratique ça se traduit par plusieurs dossiers sur les psychothérapies (que l’on ne retrouve à l’IFSH que sous « Gestion du Stress »).
    Le cursus du CNR intègre un stage de lancement professionnel d’une journée. L’iFSH le propose également mais post formation via l’APNF.
    N’hésitez pas à contacter et échanger avec les différents responsables de formation, c’est ce qui m’a aidé.
    Bonne continuation dans la naturopathie.

  30. Delphine

    Bonjour Sébastien,
    Merci pour votre blog et partage d’expérience ! Ma question concerne le « stage de lancement professionnel d’une journée ». Qu’apprend-t-on exactement lors de cette journee? Vous a-t-elle paru utile? En vous remerciant d’avance!
    Delphine

  31. Bailly Martine

    Bonjour Sébastien, Voilà je suis dans la dernière ligne droite de ces 2
    années de formation à l’IFSH ! je vous avais l’année dernière demandé votre avis et conseil sur l’examen de conseillère en naturo que je passais en septembre 2016, sur la difficulté et surtout le stress que celà occasionnait, ! C’est chose faite ! Merci beaucoup. Je récidive cette année avec l’examen final avec tout ce que cela comporte d’angoisse et de stress, encore une fois. Voilà ma demande, l ‘école nous a fait parvenir les annales, mais pour celles qui ont passé le premier examen, (dont je fais partie), je me retrouve avec les mêmes questionnaires, ce qui malheureusement, même si il faut faire et refaire des questionnaires, ne sert pas à grand chose ! Vous serait-il possible de m’envoyer les vôtres, datant de 2012, j’aimerais bien me préparer au mieux et le plus possible… Je vous remercie d’avance de ce que vous pourrez faire. Cordialement. Martine.

  32. Bonjour, j’ai pris le temps de lire tous les précédents commentaires et ceux-ci ont répondu à beaucoup de mes questions. J’ai pour idée d’intégrer l’IFSH en 2 ans par correspondance, mais je voulais savoir si il était possible de suivre cette formation en même temps qu’une autre formation (je suis étudiante infirmière en 2ème année) ? Ou cela demande beaucoup de travail qui ne pourra pas être traité seulement pendant les weekends ?
    Merci d’avance

Laisser une réponse